Guinée (Pour les pêcheurs)

Ambiance familiale dans les îles ! Pour les amateurs de pêche variée, notre campement vous propose un accueil chaleureux, une connaissance parfaite des spots et de toutes les techniques pour mettre hors de l’eau carangues, carpes rouges, barracudas, otholites, daurades ou carpes noires.

Notre hôte est le seul guide de pêche présent à l’année dans cet archipel des Bijagos : un avantage incontestable. Une autre perle pour Esprit Migrateur.

Constat sur mon dernier séjour sur place… Notre groupe n’est pas homogène, tant mieux !! Nous avons tous nos préférences en terme de pêche : leurres, Calée profonde, surf casting etc.

Nous allons enfin pouvoir tester si vraiment les Bijagos offrent la diversité tant annoncée !!

La vache !! nous ne fumes pas déçus !! Après une arrivée au petites lueurs du jour sur notre campement principal, nous insistons tous pour quitter ce superbe confort (la piscine, les chambres High luxe et le restaurant) et partir à l’aventure dans les îles du Sud… Bivouac en prévision. L’organisation locale se « casse » en deux pour satisfaire toutes nos envies… nous reconstituons rapidement notre petit chez nous, sur une plage paradisiaque à deux heures de là !!!  Une sensation de liberté envahit le camp. Tentes soignées, équipes au petits soins… Nous voilà Robinson !!

Chacun pêche comme il l’entend… certains « au fond » remontent requins, cobia, poissons chats etc….mais les plus grosses prises restent au fond… une canne en fera les frais….c’est ça aussi les Bijagos… surprise , surprise !

D’autres, dont je fais partie, jubilent à chaque attaque de leurres. En surface, c’est aussi la guerre (voir vidéo). Certes plus physique, cette pêche intense et pleine d’émotions, nous procure également des surprises : Carangues, carpes, et certaines attaques (fatales pour le matériel)… restent encore énigmatiques…Pas bon pour le coeur tout ça !!

Même la nuit, les moulinets chantent. Course poursuite après les cannes sur la plage, décrochages violents et prises inoubliables… 5 jours plus tard, nous rentrons, épuisés mais la tête pleine de souvenirs, vers notre campement de base.

Une fois de plus les Bijagos m’ont envoutés, ses îles riment un peu plus chaque fois avec paradis, liberté  et sérénité. J’invite même les non pêcheurs a venir y faire un petit tour….